Revue d’effectif : Armagnacaise 2019

La compétition reprend ses droits ce dimanche 3 mars dans les arènes de Gamarde-les-bains. C’est alors l’occasion pour moi de vous présenter une revue d’effectif de nos quatre équipes qui disputeront la compétition cette saison. A deux jours de leur première course, nous ferons un point sur chaque élément des équipes en essayant de se projeter sur la saison à venir.

Amis coursayres, Bienvenue dans la revue d’effectif de l’Armagnacaise version 2019.

C’est en effet l’équipe de Mme Cathy Agruna qui aura l’honneur d’ouvrir la compétition cette année avec une course comptant pour le challenge Landes-Béarn, un challenge remporté par cette même équipe l’année passée et ils auront donc à cœur de tout faire pour conserver ce trophée tout en essayant d’aller chercher celui de l’Armagnac pour lequel ils avaient terminé à la seconde place en 2018. Pour ce faire, la Ganadera a globalement misé sur la stabilité avec une équipe quasiment similaire à celle qui a défendu les couleurs Rouge et Noire l’an passé :

Chef de Cuadrilla :

Alexandre Duthen

Le bilan : Fidèle à la Ganadéria Armagnacaise depuis 2011, le Champion de France 2015 est devenu la saison passée le Chef de la cuadrilla représentant l’Armagnacaise. Et si certains avaient des doutes sur la force de caractère du garçon, jugé trop gentil pour être chef par certains, il aura su faire taire ses détracteurs en s’affirmant tout au long de la saison et offrant à son équipe une victoire en challenge qu’elle attendait depuis quelques années. Il parviendra même à concilier ce nouveau rôle avec ses performances individuelles puisqu’il fera partie des 6 titulaires lors du Championnat de France à Aire sur l’Adour. Sa remarquable saison, symbole du renouveau du fanion Rouge et Noir sera d’ailleurs récompensée par le trophée Jean-Pierre Rachou, trophée du meilleur Chef de Cuadrilla de la saison : difficile de faire mieux pour une première.

Et maintenant : Cette année, l’effet de surprise est passé et cette équipe sera attendue avec bien évidemment le Chef en première ligne. L’équipe est stable, tous les voyants sont donc au vert pour Alexandre Duthen qui devra une fois encore gérer le collectif et son individuel. S’il fallait rajouter une piste d’amélioration,  une plus grande homogénéité de course en course lui éviterait d’avoir à mener le sprint final auquel il a du se livrer pour décrocher sa place dans les six premiers. Affaire à suivre…

Son équipe :

Les écarteurs :

Gaëtan Labaste : 

Le bilan : Arrivé dans la Cuadrilla Alexandre Duthen l’an passé, Gaëtan a tout de suite su s’imposer comme le véritable leader de cette équipe. Avec la marraine de la Ganadéria Guadalajara, il nous aura livré quelques sorties à haute intensité qui ont permis aux spectacles de terminer sur de très bonnes notes. Dur au mal, il est de ces Toreros avec un grand T, un peu à l’ancienne capable de briller sur n’importe quelle vache avec des attaques franches pleines de sincérité. Il est également une valeur sûre lorsqu’il faut se présenter devant la vache de l’avenir dont il est devenu spécialiste.

Et maintenant : Le vainqueur du trophée du Mousquetaire 2018 nous a montré qu’il n’avait plus rien à prouver. Leader de cette équipe, il lui aura manqué ces fameux concours individuels pour pouvoir décrocher sa place dans les 6 à l’escalot, place qu’il voudra certainement aller chercher cette saison.

Maxime Dessa : 

Le bilan : Un timide début de saison dont il sera finalement la révélation. Rapidement réduits à 5 au cours de la saison, les hommes d’Alexandre Duthen ont dû se serrer les coudes et Maxime Dessa a su hausser son niveau pour maintenir une dynamique positive. Capable d’affronter les jeunes vaches comme les marraines, sa victoire à Hagetmau (à égalité avec son voisin Alexandre Duthen) aura sans doute servie de coup de boost pour finalement conclure sa saison avec une belle 8ème place à l’escalot, synonyme de place de 2ème remplaçant le 30 septembre dernier.

Et maintenant : 2019 doit être l’année de la confirmation pour lui et dans une équipe plus concurrentielle que la saison passée, les places pour les concours seront chères et ce sera à lui de prouver que cette forme de 2018 n’était pas que passagère.

Rémi Latapy :

Le bilan : Les années se suivent et se ressemblent bien trop malheureusement pour Rémi qui après un début de saison prometteur couronné d’une sortie à succès lors de la 29ème édition du Festival Art et Courage, verra sa saison se stopper net contre une talenquère à Momuy. Après être passé une nouvelle fois par la case opération, il fait preuve d’une volonté indéniable et réendossera le boléro en 2019

Et maintenant : Revenir et prendre du plaisir, tout simplement, puisque c’est pour cela que nous pratiquons et aimons tant ce sport : pour le plaisir qu’il procure. Alors tout ce qu’on peut te souhaiter mon cher Rémi, c’est une saison la plus agréable et la plus complète possible.

Xavier Piraube : 

Le bilan : Une montée imprévue, de grandes responsabilités, la saison 2017 de Xavier n’aura pas été de tout repos. En 2018, il a dû un peu plus rentrer dans le rang, passer après les leaders. Un travail pas toujours évident, et pas toujours reconnu. Il garde cependant la confiance de sa Ganadera qui a décidé de le reconduire pour cette saison 2019.

Et maintenant : Il faudra que Xavier trouve sa place au sein de cette équipe bien garnie et qu’il saisisse les opportunités lorsque elles se présenteront au cours de la saison. Si nous pouvons penser qu’il ne réalisera pas 20 écarts par course en début de saison, les quelques spectacles où il en aura l’opportunité devront être menés avec application pour petit à petit grimper dans la hiérarchie.

Elias Dumon :

Le bilan : Il est le changement de cette saison 2019. Arrivé à la place de Bastien Moity, parti diriger le Pôle Espoir, Elias a connu une année 2018 difficile psychologiquement : une blessure en début d’été qui l’empêchera de trouver véritablement sa place au sein de la Ganadéria Dal. Barré notamment par la montée en puissance du phénomène Gauthier Labeyrie, c’est lui qui en fin de saison choisira de son plein gré de quitter l’équipe de Christophe Dussau, pour tenter de rebondir sous ses nouvelles couleurs.

Et maintenant : Il sera je pense très volontaire et tel un véritable couteau suisse saura s’adapter aux différentes coursières qui lui seront proposées. Si il est bien encadré, il pourrait surprendre cette saison mais attention à ne pas vouloir brûler les étapes.

Côté sauteurs :

Louis Ansolabéhère :

Le bilan : La saison avait plutôt bien commencé pour le double Champion de France avec une victoire aux concours de St Sever et d’Hagetmau. Pour ce qui est des courses de challenge, des spectacles très réguliers pour celui qui est considéré comme le spécialiste des rondades.

Et maintenant : S’il garde sa régularité en challenge, c’est sur les concours individuels qu’il devra mettre le paquet pour aller chercher le jeune Kévin Ribeiro, insolent de réussite en 2018.

Laurent Darrouzes : 

Le bilan : Fidèle parmi les fidèles de la ganadéria Armagnacaise, il a été une fois de plus cette saison l’homme de piste de cette équipe en restant très actif et volontaire tout au long des spectacles. Premier conseiller de Louis Ansolabéhère, c’est volontiers qu’il sera présent pour le seconder et s’envoler au dessus du bétail de Mme. Agruna.

Et maintenant : Rien à changer, rien à signaler, si ce n’est de bien soigner une légère douleur au dos qui le tiendra écarté de la piste en ce début de saison.

Le trio d’hommes en blanc :

David Loupien, Gaël Forfert à l’entraînement, Didier Latapy au bout de la ficelle. Si les deux entraîneurs ont peu eu l’occasion d’évoluer ensemble la saison dernière à cause de pépins physiques chacun leur tour, ces trois là se connaissent désormais par cœur. Nous avons vu de jeunes vaches commencer à émerger en début de saison, à eux de faire le nécessaire pour que écarteurs et sauteurs puissent les travailler dans les meilleures conditions.

Côté bétail 

Enfin ! Après quelques années compliquées, la Ganadéria Armagnacaise n’a désormais plus à rougir lorsque l’on parle bétail. En effet, de jeunes coursières ont émergé cette année et devraient permettre aux acteurs de s’exprimer comme ils le souhaitent. Mention spéciale à la jeune Palomajera qui a fait forte impression lors de la course de présentation, sans oublier bien évidement la marraine Guadalajara.

Félicitations également aux vachers qui travaillent d’arrache pied toute l’année pour permette à ces vaches de se produire dans les meilleures conditions possibles.

En bref :

Initialement présentés à 7 écarteurs, ils ne seront finalement que 6 puisque Maxime Goeytes ne pourra malheureusement pas prendre part à cette saison suite à une blessure difficile à soigner à l’épaule. C’est un des éléments qui sera à surveiller cette saison dans cette équipe, car elle n’a pas été épargnée la saison passée et espérons que celle qui arrive leur sourira bien plus de ce côté là, si c’est effectivement le cas, la stabilité et l’expérience de ce collectif devrait selon moi leur permettre d’aller chercher un challenge. 

Vont-ils me donner raison ? Premier élément de réponse ce Dimanche à 16h30 dans les arènes de Gamarde-les-Bains.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s