Vin d’Honneur #14

Une seule course de compétition au programme de ce dernier week-end de Mai dont le principal évènement était la présentation de l’Ecole Taurine Fédérale, promotion Louis Navarro, sans oublier le week-end du printemps taurin à Pouillon et la journée de la Peña Dussau à Subéhargues.

Bienvenue dans le Vin d’Honneur, quatorzième édition !

Ecole Taurine

Présentation à Samadet

L’école taurine promotion Louis Navarro faisait sa présentation ce vendredi dans les arènes de Samadet devant le bétail des Ganaderias Deyris et Armagnacaise.

L’occasion alors d’observer le travail qu’ont effectué tous ces jeunes au cours des nombreuses séances d’entrainement hivernales.

La première partie de ce spectacle nous a alors permis de découvrir ou redécouvrir l’ensemble de ces jeunes espoirs de la Course Landaise.

C’est d’abord le trio Quentin Martinez (3ème année), Maxime Montaud (1ère année) et Lucas Bacqueyrisses (2ème année) qui se présentent devant Caramelle de Deyris pour débuter la course. Une sortie un peu compliquée devant une jeune coursière pas encore tout à fait cadrée et qui leur fera mordre la poussière avec une chute chacun, la plus impressionnante étant celle de Maxime Montaud qui, pris de vitesse, fut pris de face par la coursière. Il se relèvera immédiatement pour venir prendre une agréable revanche. On retrouvera ensuite ce trio pour terminer la seconde partie devant Clavelite pour une sortie mieux réussie.

C’est ensuite Ugo Lalanne (rattaché à la Ganaderia Deyris en remplacement de Adrien Lalanne blessé), Théo Dupouy (2ème année) et Benjamin Saint-Blancard (1ère année) qui s’accaparent la sortie de Marie Sara de l’Armagnacaise. Une sortie régulière dans laquelle ils s’exprimeront chacun à trois reprise. 

Théo et Benjamin reviendront pour débuter la seconde partie, cette fois-ci accompagnés de Quentin Martinez pour trois figures de Théo Dupouy dont une dernière attaque très jolie pour conclure la sortie, et quelques bons passages pour Quentin Martinez qui connaitra une chute. Concernant Benjamin Saint-Blancard, il m’a paru un peu moins à l’aise sur cette corne gauche mais nul doute qu’au fil des courses il prendra confiance.

Particularité de cette promotion 2019, trois demoiselles sont présentes dans l’effectif de cette école taurine. Estelle Dussarrat, Estelle Labourdette et Maëlle Mora se sont alors exprimées devant Floriana de l’Armagnacaise d’abord, pour une jolie sortie, puis en seconde partie devant Hardille de Deyris et Marie Sara de l’Armagnacaise. A noter que chacune de ces trois sorties a été débutée par Estelle Dussarrat qui se met plutôt en avant en ce début de saison. Relevons également une tumade infligée à Estelle Labourdette par Marie Sara, mais Estelle reviendra tourner un écart malgré la douleur.

Pour les deux dernières sorties de cette présentation, nous avons d’abord retrouvé, devant la rapide Rouperte de l’Armagnacaise, Ugo Lalanne pour la débuter puis Lucas Bacqueyrisses et Maxime Montaud, ce dernier se mettant le plus en évidence avec notamment deux passages bien salués par le public.

Enfin, c’est devant Lydia de Deyris que s’est conclu ce spectacle. Une sortie débutée par Théo Dupouy qui laisse ensuite la place à Estelle Dussarrat qui nous offrira un très bon second passage, imitée par Quentin Martinez et surtout Maxime Montaud qui apportera une très jolie conclusion à ce spectacle. 

Côté sauteurs, nous avons assisté à une belle prestation de Théo Verdié, Alexandre Bay, Bastien Meunier et Lucas Laferrere qui après deux sorties classiques en première partie, nous ont offert une sortie festival en seconde avec des passages monter descendre appréciés du public.

En résumé, moi qui ai visionné la plupart des entrainements de l’école taurine en vidéo, je ne peux que saluer les progrès réalisés par certains en quelques mois pour pouvoir le Jour J sortir un spectacle qui tient la route avec quelques belles figures sources d’espoir pour l’avenir.

Course de l’avenir à Pouillon :

Le lendemain, une partie de cette promotion avait rendez-vous à Pouillon lors de leur printemps taurin pour la première course de l’avenir dans les Landes de la saison avec le bétail de la Ganaderia Deyris.

Après une première sortie de présentation devant Arriganne pour Quentin Martinez, Estelle Dussarrat, Maxime Montaud, Théo Dupouy et Lucas Bacqueyrisses, on retrouve ces deux derniers devant Marina. Après une chute de Théo, c’est Lucas qui viendra pour son premier écart de la sortie redresser la coursière à l’intérieur.

Vient ensuite la première sortie sauteurs au dessus de Nala avec les quatre sauts imposés en compétition présentés par Théo Verdié et Alexandre Bay avant une seconde sortie en deuxième partie plus « spectacle » avec notamment deux saut à deux (pieds joints et périlleux).

Débutée par Lucas Bacqueyrisses, c’est surtout Quentin Martinez qui saura prendre la mesure d’Evora avec deux très bonnes attaques. Estelle Dussarrat ne connaitra pas la même réussite et connaîtra la chute.

C’est ensuite face à Ola que Quentin Martinez conclure la première partie relayé par Maxime Montaud.

En seconde partie, c’est devant la jeune Amolloise que Quentin s’exprimera. Une vache de l’avenir prise à la sortie des loges avec une tentative de série monter-descendre. Il tournera un écart intérieur au cours de cette série.
Estelle Dussarrat elle aussi a eu droit à son écart à la sortie des loges devant Blanca, une coursière qu’elle a écarté par deux fois dans l’après midi accompagnée de Maxime Montaud. Maxime très présent dans l’après midi puisqu’on le verra aussi devant Mendieta avec Lucas Bacqueyrisses et Théo Dupouy puis devant Leila de nouveau avec Théo Dupouy et Quentin Martinez.

Pour conclure le spectacle, Quentin et Maxime, les deux plus présents de l’après-midi se sont partagés la sortie de Gabardanne.

En résumé, une première course complète en effectif réduit pour ces élèves qui ont confirmé leur bon spectacle de la veille.

Dussau à Subéhargues

Dans le cadre de la journée organisée par la Peña Dussau à la Ganaderia de Subéhargues, l’équipe locale emmenée par son chef Romain Truchat se produisait l’après-midi.

Et c’est le chef en personne qui montre d’abord l’exemple en débutant le spectacle devant Suerte, avant de laisser la place aux jeunes Tom Capin et Thomas Dussau. On retrouvera les trois même protagonistes devant la même coursière pour débuter la seconde partie avec quelques jolies figures.
Alexandre Brèthes débute lui sa course devant Liberta, relayé par Mathieu Dupy.

La première vache sans corde de la course fut travaillée par Tom Capin. Après un premier accrochage corne gauche, il enchaîne sur la corne droite pour quelques jolis passages. Après un saut de l’ange d’Alexandre Lesterlou, il revient à gauche puis souhaite finir à droite mais il n’y parviendra malheureusement pas. Pris sur sa dernière tentative, il attrapera directement la jeune bête épaulé par ses camarades.

La seconde vache sans corde sortie en seconde partie fut elle débutée par Alexandre Brèthes pour une première série des plus agréables. Alexandre Lesterlou se présente de nouveau pour un saut de l’ange puis c’est en duo que Alexandre Brèthes et Tom Capin viendront conclure la sortie.

Pour conclure la première partie, Tom Capin, que l’on avait le plaisir de retrouver en piste se confrontait à celle qui l’en avait écarté. Malheureusement, la sérieuse Didière sera difficile à passer pour Tom qui connaitra trois chutes à l’extérieur, réussissant tout de même un écart intérieur. Romain Truchat prendra alors le relais avec plus de réussite et trois bons passages dont deux supérieurs, il connaitra tout de même lui aussi la chute.

Côté sauts, Alexandre Lesterlou et Amilcar Rodrigues se sont partagé à deux reprises Maëva avec toute la gamme de sauts proposée par Alexandre.

Devant Trinita, Alexandre Brèthes prend les choses en main pour 8 figures relayé pour deux bons passages par Tom Capin.

Thomas Dussau lui aussi aura droit à sa série, devant Folga pour huit passages très réguliers et plein de style dont un à l’intérieur.

Pour conclure la partie course traditionnelle, Aragonnaise sortait pour la deuxième fois. Lors de la première sortie, Mathieu Dupy et surtout Thomas Dussau avaient su mettre en valeur cette coursière. Pour cette dernière, Mathieu se représente cette fois-ci accompagné de Tom Capin pour un bon final.

Enfin, une jeune vache sortait pour les amateurs et c’est plus d’une quinzaine de départs qui ont été réalisés !

En résumé, Tom Capin a réalisé un très bon retour de blessure, et c’est l’ensemble de la Cuadrilla de Romain Truchat qui a répondu présente pour offrir un spectacle de qualité chez eux à domicile  avec des jeunes motivés et des plus expérimentés qui ont montré qu’on pouvait toujours compter sur eux.

Le Coin Challenge 

Dal à Bougue : 309,875 Points

La seule course de compétition était du côté de Bougue ce week-end, une course avec la Cuadrilla Christophe Dussau qui compte pour le challenge de l’Armagnac.

Au paséo d’ouverture, nous pouvions constater l’absence du boléro blanc de Gauthier Labeyrie, absent pour soigner sa blessure à l’oreille remplacé par l’homme en forme du Pôle Espoir Damien Carrère.

Après une sortie de lancement avec les stylistes Julien Guillé et Jean Ducassou devant Angoulas, Etienne Grenet fait sa première sortie saut au dessus de Maya. Une sortie sur laquelle le leader de l’escalot commettra quelques petites erreurs l’empêchant d’obtenir un score très élevé. Pas de soucis pour Etienne qui se rattrapera en seconde partie au dessus d’Assimilite, une coursière qu’Etienne sautait pour la première fois aujourd’hui et qu’il avait pu essayer en première partie, elle qui était sortie à l’écart affrontée par Fabien Gontero et Damien Carrère qui connaitra malheureusement la chute.

Pour affronter la vache de l’avenir, Jean Ducassou se présente à la sortie des loges et va chercher la coursière dans son propre terrain parvenant avec difficulté à faire quelques monter-descendre en s’appliquant au maximum et tournant de jolies figures.

Concernant la vache sans corde, c’est Mathieu Noguès qui s’y colle avec une série comme il sait nous les proposer sur le saut lui permettant de décrocher un écart de qualité.

Les jolies Ramunchita et Belle viennent clore la première partie affrontées respectivement par Cyril Dunouau et Jean Ducassou, ce dernier nous offrant un très bel écart intérieur. 

La seconde partie a ensuite attaqué très fort avec le duo Julien Guillé-Emmanuella et une série extrêmement régulière avec un écart encore supérieur comptant pour le trophée du Mousquetaire après un vrillé à émotion d’Etienne Grenet. Sur la lancée Julien se présente alors devant Nadau, relayé par 2 fois par Cyril Dunouau pour une sortie moins étincelante.

Après une sortie pas évidente de Machora, Cyril Dunouau retrouve Ramunchita et la tourne de nouveau à l’intérieur avant que Fabien Gontero ne vienne en relais.

Malheureusement, la sortie d’Andrea sera quelque peu ratée : trois chutes et une touche sur la sortie et un petit score de 17,75 pour le travail qui empêchera les jaune et noir d’aller tutoyer les 320 points.

La sortie de la corne d’or Soltera pour conclure la course n’a elle pas déçue avec un Cyril Dunouau toujours aussi régulier devant obtenant un bonus et réalisant une très belle sortie malgré une chute. Mathieu Noguès était alors venu pour un relais.

En résumé, j’ai trouvé le bétail plutôt inhabituellement capricieux ce dimanche. Côté travail, nous avons assisté à une course assez inégale où les meilleures sorties ont rattrapé les moins bonnes pour se retrouver globalement dans la moyenne de ce début de saison au niveau comptable.

Les Tops/Flops

Les Tops

  • Les fêtes de Printemps de Pouillon sont une magnifique initiative pour notre course landaise avec trois spectacles d’organisés et une équipe de Deyris qui joue le jeu devant un bétail adapté pour l’occasion.
  • Lors de la première course de ce week-end pouillonnais, le Champion de France Kévin Ribeiro a réalisé pour sa première fois une double rondade lors de la démonstration pour les enfants du village. Un exploit qu’il a renouvelé deux jours plus tard.
  • La journée de la Peña Dussau a montré toute sa convivialité en permettant aux amateurs de se produire devant une jeune vache.

Les Flops : 

  • Si la présentation de l’école taurine a laissé entrevoir quelques individualités, on peut regretter la blessure d’Adrien Lalanne une semaine seulement avant la présentation. Souhaitons un prompt rétablissement à ce jeune espoir de première année qui semble faire partie des tous meilleurs de cette cuvée 2019.
  • Entre chutes, touche, et corne détamponnée, la sortie d’Andrea dimanche à Bougue peut nous laisser des regrets pour une coursière devant laquelle les hommes de Christophe Dussau ont tant brillé depuis le début de la saison… à charge de revanche.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s