Dans la peau des organisateurs… Aire sur l’Adour

Le Club Adèle Pabon et sa présidente Paulette Saint-Germain nous présentait hier, dans l’émission « l’Echo des Talenquères » de France Bleu Gascogne, le premier des six grands concours de la saison coursayre 2019. L’occasion alors de jouer les apprentis organisateurs en vous proposant un plateau version Entracte de ce Concours d’Aire sur l’Adour 2019.

🚨ATTENTION ! 🚨 Ceci est ma propre sélection et ne sera certainement pas identique à la sélection officielle !

Partons alors sur de bonnes bases avec la présentation de la formule :

  • 8 écarteurs et 3 ou 4 sauteurs seront sélectionnés
  • Côté boléros, nous aurons 5 participants à un éliminatoire devant une coursière de chaque Ganadéria, avec 2 qualifiés qui rejoindront les 3 sélectionnés d’office pour le concours final.

Voici alors ma sélection personnelle pour cette première échéance de la saison :

Mes écarteurs :

Mon éliminatoire :

  • Cyril Dunouau
  • Thomas Marty
  • Maxime Dessa
  • Mathieu Noguès
  • Jérôme Costarramone

Mes sélectionnés d’office :

  • Gauthier Labeyrie
  • Alexandre Duthen (Gaëtan Labaste)
  • Romain Clavé

Mes remplaçants :

Louis Navarro, Jean Ducassou, Rémi Latapy

Le procédé : 

Il faut dire que ce titre de Champion de Gauthier Labeyrie et la montée en puissance de Jérôme Costarramone risquent de donner des migraines aux organisateurs de concours car il faut faire des choix et laisser d’autres très bons torères sur le bord de la route. 

Pourtant annoncé dans les sélectionnés du concours final de la sélection officielle faite par le club Adèle Pabon, j’ai fait le choix de ne pas prendre Loïc Lapoudge dont le retour en piste sera trop frais à mon goût. Si le Club organisateur a choisi de se baser sur le podium du dernier Championnat de France, j’estime au contraire qu’il faut profiter d’être le premier concours de la saison pour en récompenser les hommes en forme.

J’ai donc commencé par cocher deux noms pour le concours final : celui de Gauthier Labeyrie, Champion de France, puis celui de Gaëtan Labaste, le plus en forme selon moi en ce début de saison et qui talonne Gauthier à l’escalot. Cependant, Gaëtan a fait savoir qu’il ne souhaitait pas participer au concours. J’ai donc essayé d’être le plus cohérent possible en prenant Alexandre Duthen à sa place, puisqu’en plus d’être coéquipier de Gaëtan, il a fini dauphin du dernier concours d’Aire derrière le maître Christophe Dussau qui ne peut défendre son titre, et vient quasiment juste derrière Gauthier et Gaëtan à l’escalot.

Je dis bien quasiment car le 3ème de cet actuel escalot est Cyril Dunouau, mais ne souhaitant pas mettre deux hommes de la même équipe au concours final, je n’ai malheureusement pu le sélectionner qu’à l’éliminatoire, même s’il remplissait tous mes critères pour intégrer d’office ce concours final. Dans la logique de leur très bon début de saison, j’ai également retenu Romain Clavé, Thomas Marty, Maxime Dessa, et Jérôme Costarramone. Parmi ces quatre, un devait rejoindre Gauthier Labeyrie et Alexandre Duthen. J’ai fait le choix de Romain Clavé, celui qui fait les sorties les plus régulières en conclusion de course en ce début de saison.

Vient enfin pour le dernier billet un gros dilemme entre Mathieu Noguès, un des grands compétiteurs de ces dix dernières années, et Jean Ducassou, l’un des jeunes qui montent en puissance en ce début de saison. J’ai finalement choisi de laisser à Mathieu la possibilité de prendre une revanche ici à Aire, terre de désillusion pour lui le 30 Septembre dernier.

Jean Ducassou intègre donc le rang des remplaçants accompagné de Louis Navarro, présent au dernier championnat de France, et de Rémi Latapy en dernière option grâce à un dernier mois de compétition à très haut niveau.

Mes sauteurs :

  • Kévin Ribeiro
  • Louis Ansolabéhère
  • Etienne Grenet

Pas de surprises côté sauteurs puisqu’à l’heure actuelle ils sont les seuls à souhaiter faire les concours et à en avoir les capacités de le gagner. Espérons revoir un Guillaume Vergonzeanne dans ce type de compétition au cours de la saison si son physique le lui permet.

Mon bétail :

Eliminatoire : 

  • Andrea (Dal)
  • Evora (Dargelos)
  • Figura (Armagnacaise)
  • Ibiza (Deyris)


Sauteurs :

  • Mira Sierra (Dal)
  • Unaïa (Deyris)

Concours final :

  • Flamenca (Dargelos)
  • Colombine (Deyris)
  • Guadalajara (Armagnacaise)
  • Olympe (Dargelos)
  • Soltera (Corne d’or – Dal)

Remplaçante : Bohema (Armagnacaise)

Un éliminatoire qui monte progressivement en tension, puis un concours final alternant entre coursière pour styliste et pour baroudeur pour un plateau qui se veut le plus équilibré possible. C’est alors dans ce but d’équilibre que l’ordre par Ganadéria des quatre premières et des quatre dernières sorties du concours a été inversé.

N’hésitez pas vous aussi à me dire quels acteurs ou quelles coursières vous auriez sélectionné pour créer votre plateau idéal !

Pour savoir sur quels points j’ai eu le nez creux, et sur quels autres j’ai fait des choix différents, rendez-vous Vendredi 14 Juin à 21h dans les arènes d’Aire sur l’Adour !

Un commentaire sur “Dans la peau des organisateurs… Aire sur l’Adour

  1. Si c était vraiment ce qu’il va se faire… C est peut être pas loin
    Mais le plus important c’est que tout le monde joue le jeu jusqu’à la fin et pas se contenter d une place sur le podium ou autre

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s