La compagnie Créole

Pour moi le week-end de Pentecôte rime avec Samadet : il est habituel de vivre un redémarrage de saison à cette date, autant au niveau du rythme en piste que sur les tables de pointages, mais cela est un autre débat.
Ce qui est incontestable, c’est bien l’intensité et la qualité de l’animation musicale pendant les trois courses de challenge de la cité de la faïence ! Aucun temps mort, des morceaux de plus en plus nombreux et variés, alternant musique et chanson, sans laisser de côté quelques partitions phares de notre art gascon, à l’image du traditionnel « Valencia », joué en fin de courses et applaudi en rythme par tout le public.

La nouvelle spécialité de l’Union Musicale Samadétoise est bel et bien la mise en scène de ses défilés d’ouverture… Lors de la cuvée 2018, la surprise fut générale à l’entrée en piste des cows-boys du jour. Pour 2019, tout le monde s’attend à quelque chose !

Les hostilités débutent le samedi, défilé à la mode Pampelonnaise, au son du « Mon dieu que j’en suis à mon aise » de Nadau avec une interprétation particulière, sortie lors du dernier championnat, maintenant connue et appréciée des coursayres.

Mais c ‘est le dimanche que la surprise arrive ! Comme tout les ans depuis un certains nombre d’années l’ensemble du groupe est déguisés, cette fois ci en créoles. L’équipe de la DAL sait ce qu’ils leurs doivent et décident de faire une haie d’honneur aux 90 musiciens présents à l’entrée des arènes. Un trompettiste prometteur et une talentueuse flûtiste portent les drapeaux pour l’occasion.

D’entrée, les deux protagonistes se séparent avec une partie de leurs collègues puis se croisent, se rassemblent etc… le tout orchestré de main de maître par Aurélien Darrieutort le chef du jour. Ils finissent le premier morceau, reçoivent la jeunesse Samadétoise, qui rentre en piste avec une banderole à l’effigie de leur commune.
Les acteurs vont se mettre en place pour la marche cazérienne sur le son de Pirate des Caraïbes, les regards sont figés, la tension est palpable, ils savent que maintenant c’est à eux de jouer ! Public debout, la bodégarou est en liesse, l’UMS termine sur des notes des plus festives, plus de 8 minutes de prestation, la notoriété des Créoles est indiscutable !

Le final du lundi est maintenant tradition, mais là aussi avant l’interprétation de sisco, nouvelle surprise deux grands trompettistes nous gratifient d’un duo vibrant au centre l’arène. Leur réputation n’est plus à faire et les Clubs Taurins Paul Ricard ont certainement vu juste en les mettant à l’honneur du côté de Méjanes ! Une chose est sûre la barre est haute pour la Pentecôte 2020…

Voici leurs prestations en vidéo :

Le défilé Créole du Dimanche ! Crédit : UMS Samadet – Ecole UMS
Première partie du final du Lundi. Crédit : UMS Samadet – Ecole UMS
Seconde partie du final du Lundi. Crédit : UMS Samadet – Ecole UMS

Paul.

Un commentaire sur “La compagnie Créole

  1. Merci à toute l’équipe de l’entracte pour cette mise à l’honneur de l’Union Musicale Samadétoise. Les grandes fêtes de Pentecôte à Samadet sont passées et tant mieux si nous avons donné du plaisir au public coursayre et plus. Beaucoup de travail mais une belle récompense avec la reconnaissance obtenue avec cette haie d’honneur des acteurs de la Dal. Tous ensemble, la course landaise est un grand spectacle. Acteurs, bétail, comité, musique,médias, Samadet restera Samadet et la course landaise vivra.
    Amitiés coursayres

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s