On fait le point : Dargelos

Classements

Les trois meilleurs scores :

  1. Samadet : 331,125 Pts
  2. Gamarde : 315,50 Pts
  3. Serres-Gaston : 302,625 Pts

Les trois moins bons scores :

  • Larbey : 297,50 Pts
  • Toulouzette : 295,875 Pts
  • Souprosse : 286,750 Pts

Moyenne Landes Béarn : 309,1785 Pts

Moyenne Armagnac : N/C

Les vainqueurs d’escalot :

  • Thomas Marty : 3
  • Florian Lahitte : 2
  • Maxime Gourgues : 2

Les hommes 

Sans grande surprise, cette année encore le leader des sang et or se nomme Thomas Marty. Pourtant sa saison avait mal débutée avec une course arrêtée prématurément à Toulouzette mais il reviendra en vainqueur à Serres-Gaston puis Aubagnan, une course à partir de laquelle il aura également du assurer le rôle de chef de cuadrilla. Toujours très régulier devant les vaches sans corde dont il est le spécialiste, son talent sera récompensé puisqu’il sera déclaré grand vainqueur de la 30ème édition du Festival Art & Courage. Devant les coursières encordées, nous avons pu le voir faire de grandes séries devant des coursières comme Lydia, Evora, ou encore Flamenca. Malheureusement, la blessure subie hier risque de changer les plans de sa saison, même si nous allons rester optimistes tant que nous ne connaissons pas la gravité de cette dernière.

Florian Lahitte était alors pressenti en début de saison comme le lieutenant de Thomas Marty, prenant les choses en main quand son leader est moins bien comme il le fit dès la première course à Toulouzette. Touché à Serres-Gaston, il est d’abord revenu tranquillement à Aubagnan et Larbey avant de trouver sur sa route la marraine Fidelia pour une très belle course à Samadet en duo avec son cousin Ludovic. C’est alors avec cette même Fidelia qu’il s’est mis en avant lors des dernières courses.

Maxime Gourgues arrive à sortir son épingle du jeu en ce début de saison. D’abord quelque peu en retrait lors des premières courses, lui qui découvre le bétail, il saisira sa chance à Larbey avec du très bon travail devant Zapatère et Diamente, lui permettant de monter à l’escalot avant de commencer à se frotter à Olympe à Souprosse, puis en réussissant une sortie complète de grande qualité devant cette même coursière lui permettant d’accrocher sa seconde victoire à l’escalot.

Avant que Maxime Gourgues s’y essaye, c’est surtout Damien Lucbernet qui était le préposé devant Olympe, lui qui ne rechigne jamais à la tâche et qui est capable d’affronter tout type de coursière : un gros plus pour une équipe malgré son nombre d’écarts parfois restreint.

Bastien Lalanne lui est régulièrement désigné pour affronter la vache de l’avenir mais nous l’avons aussi souvent vu devant des coursières comme Diamente où Evora par exemple. Depuis le début de saison Bastien n’a pas été épargné par les chocs mais on sait le garçon très solide.

Thibaut Busquet se montre assez discret en ce début de saison. Il a parfois l’occasion de s’exprimer devant les vaches sans corde et de l’avenir, mais est également capable d’affronter un grand nombre de coursières, surtout à l’entame de la seconde partie.

Pour diriger cette jeune équipe, la tâche n’était sans doute pas évidente pour Nicolas Commarieu dont l’objectif est d’amener chacun d’entre eux au meilleur de leur potentiel. Au niveau personnel, il n’a pas hésité à suppléer Florian Lahitte à Serres-Gaston, mais ce mauvais coup subi à Aubagnan l’empêche malheureusement à l’heure actuelle d’être en piste pour diriger son équipe.

Côté sauteurs en début de saison Guillaume Vergonzeanne et Mathieu Michelena se partageaient bien leurs tâches puis malheureusement Guillaume a connu une chute assez importante à Larbey, devant laisser la place à Thomas Baché à Samadet avant de revenir à Souprosse, et encore mieux hier à Gamarde. Mathieu Michelena lui avait connu des accrochages sur pieds-joints mais à Souprosse il a fait peur à l’assistance en restant à terre après un accrochage à la tête sur un perilleux.

Côté hommes en blanc Pascal Lalanne prend petit à petit le bétail en main et Nicolas Morandin est revenu aux côtés de Denis Coll après sa blessure à la main.

Ganaderia Dargelos. Photo Jean-Claude Dupouy « Pickwicq »

Le bétail

 En début de saison, ce sont surtout Evora et Flamenca qui ont fait parler d’elles dans la continuité de la saison passé où elles montraient déjà des qualités certaines sous d’autres noms. Elles permettent en effet de réaliser du très bon travail devant, tout en se défendant suffisamment pour être considérées au pointage. Côté jeunes coursières s’ils peuvent toujours compter sur les galops très sûrs de Zapatère, les deux qui se démarquent le plus sont Lydia, principalement travaillée par Thomas Marty qu’elle a envoyé au sol dès la première course, et Diamente qui elle connait plusieurs partenaires réguliers.

Pendant ce temps, Olympe confirme qu’elle fait partie des marraines de la devise sang et or, tout comme la retrouvée Fidelia qui nous offre des fins de course à émotion comme ce fut encore le cas hier.

Le résumé

Cet hiver était un hiver de changement chez les Sang et Or de Dargelos, à la fois en coulisses avec un changement de dirigeant et l’introduction de Didier Deyres à la tête de l’institution, mais aussi en piste puis que seuls trois écarteurs étaient déjà présents la saison passée sous ces même couleurs. Sous la houlette donc du nouveau Chef Nicolas Commarieu, sa cuadrilla a débuté la compétition du côté de Toulouzette. Une première course de rodage donc pour cette équipe remaniée avec un Pascal Lalanne au bout de la ficelle qui découvre une partie du bétail avec le premier duel Olympe-Damien Lucbernet qui allait en annoncer d’autres alors que malheureusement dans le même temps Thomas Marty devait laisser ses camarades après un coup de pointe mal placé et c’est donc Florian Lahitte qui se sera vu terminer la course avec une superbe sortie devant Flamenca.

Intérieur de Florian Lahitte. Photo : Alexia Fasolo

Ce n’est qu’un mois plus tard que les sang et or sont revenus aux affaires à Serres-Gaston pour quasiment un nouveau départ dans la saison. Une course dans les arènes de Samadet où cette fois les rôles se sont inversés puisque c’est Florian Lahitte qui a connu la blessure dès son second écart de la course et c’est alors Thomas Marty qui monte à l’escalot grâce à une série devant Flamenca.

A Aubagnan pour une course en matinée la série noire continue pour la Ganaderia Dargelos qui perd son Chef de cuadrilla Nicolas Commarieu sur son tout premier écart de la course devant la vache sans corde, puis leur entraîneur Nicolas Morandin touché à la main en fin de course. C’est alors Thomas Marty qui a assumé le rôle de chef et pris les choses en main en remportant à nouveau l’escalot. Il assurera cet intérim jusqu’à aujourd’hui.

C’est donc une cuadrilla Thomas Marty qui se présente à Larbey. Une course marquée par le retour de Fidelia, principalement travaillée par Ludovic Lahitte arrivé en renfort donc pour pallier l’absence de Nicolas Commarieu. Une sortie à émotion partagée avec Damien Lucbernet, alors que Maxime Gourgues lui empochait son premier escalot de la saison.

Le lundi de Pentecôte à Samadet sera le coup d’éclat jusqu’alors de cette équipe. D’abord avec la vache de l’avenir de Bastien Lalanne et la sans corde de Thomas Marty, puis avec la première sortie de Fidelia travaillée par les deux Lahitte, Florian et Ludovic pour une sortie à émotion qu’ils reproduiront en fin de course. Thomas Marty lui restait dans ses standings avec du très bon travail notamment devant Flamenca alors que la surprise venait du sauteur Thomas Baché venu en renfort après la chute de Guillaume Vergonzeanne à Larbey et qui aura réalisé une très bonne sortie en seconde partie amenant un capital points important.

Le week-end dernier à Souprosse, ce fut plus compliqué avec une course ne parvenant pas décoller même si nous avons vu des choses intéressantes comme les premières attaques de Maxime Gourgues sur Olympe par exemple. 

Un duo qui a plutôt très bien marché hier du côté de Gamarde avec deux écarts bonifiés dont un au maximum dans la série pour le Folgarien qui en profitera pour monter à l’escalot, alors que Guillaume Vergonzeanne retrouvait de bonnes sensations au dessus de Soraya, et que Florian Lahitte poursuivait son idylle avec Fidelia obtenant lui aussi deux bonus pour conclure la course.

Malheureusement, cette course fut également marquée par la blessure au genou du leader Thomas Marty qui pourrait rester écarté des pistes un bon moment. Espérons qu’il se remettra au plus vite et surtout que la cuadrilla saura bien s’adapter à l’absence de leur leader et chef par intérim.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s