On fait le point : DAL

Classements

Les trois meilleurs scores :

  1. Renung : 351,875 Pts
  2. Samadet : 342,250 Pts
  3. Tarsac 325,250 Pts

Les trois moins bons scores :

  • Campagne : 301,875 Pts
  • Barcelonne : 296,250 Pts
  • Saint-Loubouer : 295 Pts

Moyenne Landes Béarn : 320,9583 Pts

Moyenne Armagnac : 315,6250 Pts

Les vainqueurs d’escalot :

Cyril Dunouau : 8

Gauthier Labeyrie :5

Les hommes :

Après un passage à l’Armagnacaise et ses deux dernières saisons chez Dargelos, Cyril Dunouau est revenu aux sources en signant au sein de la Ganaderia Dal, rejoignant alors Gauthier Labeyrie et Mathieu Noguès pour former un trio permettant sur le papier d’atteindre les sommets. Aux côtés donc du Champion et du Vice-Champion 2018, on pouvait penser qu’il aurait été délicat pour Cyril de trouver sa place, mais il a tout de suite su montrer, en champion qu’il est, qu’il fallait compter sur lui dans les fins de course, trouvant en la Corne d’Or Soltera une partenaire de choix devant laquelle il réussira quelques grandes sorties. Sur ces dernières semaines, il est également devenu le principal désigné lorsqu’il faut affronter une vache sans corde, et sa grande taille et son jeu de jambes lui permettent également de venir apporter des relais devant tout type de bétail : un grand avantage pour sa cuadrilla. Il est alors depuis le début de saison celui que l’on peut considérer comme le leader de la devise jaune et noire, lui qui est d’ailleurs l’actuel leader de l’escalot général grâce notamment à ses 8 victoires déjà cette saison.

Le Champion de France Gauthier Labeyrie n’a en ce début de saison pas à rougir de porter ce boléro blanc sur ses épaules. Bien au contraire, il est l’autre homme en très grande forme de cette première partie de saison et il tient bien son rang de Champion, d’abord en réalisant de grandes séries devant sa partenaire Andrea dont lui seul semble avoir le secret de la réussite, et qui malgré un gros choc subi devant elle à Barcelonne ne rate que très rarement cette sortie devant la sérieuse grise, puis il n’hésite pas non plus à venir débuter par exemple la très redoutée Yeltessa avec, on se rappelle, une attaque à la sortie des loges à Campagne pour la première sortie de la saison de la Pedraza. Seule alerte au tableau, une blessure assez sérieuse à l’oreille lorsqu’il a affronté le tout premier novillo sans corde de sa carrière pour Terres D’Aficion à Pomarez. Une blessure qui semble maintenant totalement derrière lui, alors que d’un point de vue individuel la saison débute plutôt très bien aussi avec deux secondes places lors des deux premiers concours de la saison.

Mathieu Noguès vit un début de saison délicat. A peine remis de la désillusion du dernier Championnat, il subira deux gros chocs coup sur coup lui infligeant d’abord des blessures physiques, mais aussi certainement quelques blessures morales. Pas facile alors de revenir au niveau qui est le sien. A Aire, Mathieu annonçait qu’il ne souhaitait plus participer aux concours individuels. Sa présence au Festival Art & Courage, elle, a plutôt semblé être un déclic malgré la difficulté de la sortie puisque depuis, il enchaine les bonnes performances et semble totalement re-motivé pour la suite de la saison.

Photo Alexia Fasolo

Julien Guillé qui découvrait pour la première fois de nouvelles couleurs a vécu un timide début de saison. Opéré à une épaule pendant l’hiver, il a donc effectué un retour progressif jusqu’à un mois de Juin bien supérieur où Julien semble avoir trouvé la bonne mesure devant le bétail qui lui est proposé, surtout Nadau et plus encore Emanuella comme à Bougue où il aura réalisé de belles séries avant d’atteindre les 4 de moyenne à Samadet. Très volontaire, il n’hésite pas à venir débuter les coursières et semble avoir bien trouvé sa place au sein de son équipe.

Jean Ducassou lui n’a pas attendu avant de se mettre en avant avec une très bonne course de Saint-Loubouer pour la première, profitant des nombreuses absences pour s’exprimer et se mettre en valeur sans jamais redescendre ensuite une fois la cuadrilla au complet. Retrouvez l’article qui lui est consacré juste ici : http://bit.ly/2JzDjzk

Fabien Gontero est peut être le plus en retrait en ce début de saison. Plutôt présent en première partie, il lance les courses pour ses partenaires et vient régulièrement apporter des relais en seconde partie. Sa pointe de 20 présences du côté de Gamarde est peut être annonciatrice d’une seconde partie de saison plus régulière pour Fabien.

Christophe Dussau est bien évidemment le Chef de cuadrilla de cette équipe qui détient actuellement les deux meilleurs scores de la saison. Un excellent début de saison donc pour lui et ses hommes.

Etienne Grenet est cette saison encore le seul sauteur de la devise jaune et noire. S’il réalise régulièrement des très bons scores, c’est surtout avec des sauts spectaculaires à risque qu’il se distingue pour le plus grand plaisir des spectateurs. Etienne qui réalise pour l’instant l’une des meilleures saisons de sa carrière.

Absents en début de saison, Bernard Lansaman et Serge Junca ont rejoint Jean-François Deyris pour former le même trio d’hommes en blanc que la saison passée.

Photo Jean-Claude Dupouy « Pickwicq »

Le bétail

Bien évidemment la Corne d’Or Soltera est la tête de gondole du bétail de la devise Jaune et Noire et elle tentera de défendre son titre ce Dimanche. Aux côtés d’elle, on compte la difficile Yeltessa, et Andrea et Vaya con Dios qui peuvent compléter le plateau des coursières les plus confirmées, sans oublier les sérieuses Nadau, Curiosa, Machora ou Dia Maria qui ne déçoivent quasiment jamais. Côté jeunes vaches, les jolies Belle ou Fandiña permettent de lancer les spectacles alors que deux coursières émergent : Angulas et Ramunchita. Enfin la plus grande satisfaction est peut être Emanuella qui a trouvé en Julien Guillé un partenaire idéal pour progresser et pouvoir conquérir au Trophée de la Vache de l’Avenir. Sans oublier l’arrivé d’une nouvelle sauteuse : la haute Assimilite

Le résumé

Un début de saison avec ce que l’on peut appeler une équipe A’ avec les absences de Mathieu Noguès, Julien Guillé, Serge Junca et Bernard Lansaman. Une première course de lancement qui a mis en avant Jean Ducassou devant Vaya con Dios et Buracca, mais aussi Cyril Dunouau et Gauthier Labeyrie.

A Audignon la course commencera difficilement avec Guateles et Garbayite mais finira au contraire de très belle manière avec Gauthier Labeyrie devant Andrea et Cyril Dunouau devant Soltera.

Pour les rameaux à Barcelonne du Gers Gauthier Labeyrie sera moins à la fête devant Andrea qui, comme Mathieu Noguès pour son second écart de la sortie, lui infligera un sérieux choc le laissant sonné par terre. Si Mathieu ne pourra pas revenir en piste, Gauthier finira tant bien que mal la sortie et se représentera devant la grise en seconde partie d’une course largement menée par Jean Ducassou (40 écarts) et Cyril Dunouau (35) qui grâce à ses deux dernières sorties en solo devant Buracca et Soltera remportera l’escalot. Une course marquée par le retour de Julien Guillé alors que c’est Fabien Gontero qui était absent touché au bras.

Le week-end de Pâques sera de nouveau délicat pour Mathieu Noguès qui une nouvelle fois sera contraint d’abandonner dès son deuxième écart. Une course pour laquelle revenait Serge Junca alors que Yeltessa sortait pour la première fois de la saison travaillée par les deux hommes en forme Gauthier Labeyrie et Cyril Dunouau qui termineront devant Soltera. Le lendemain à Aignan c’était cette fois-ci Bernard Lansaman qui faisait son retour alors que Fabien Gontero n’était toujours pas présent. Damien Carrère et Camille Rol étaient alors venus en renfort alors que Cyril Dunouau réalisait une superbe sortie devant Soltera. Un duo qui fonctionne et qui récidive de plus belle manière encore à Garlin avec 35 points au travail pour Cyril et Etienne Grenet venu pour un périlleux. Damien Carrère lui confirmait en affrontant Paquera et montant à la seconde marche de l’escalot.

A Tarsac la cuadrilla Christophe Dussau effectuait le 12 Mai seulement la première course de la saison avec l’effectif officiel au complet. Gauthier Labeyrie diminué (3 écarts seulement), c’est Jean Ducassou qui s’essayera avec grande réussite devant Andrea alors que Cyril Dunouau en métronome récidivait encore et toujours devant Soltera.

Bougue permit la révélation de la sauteuse Assimilite d’abord travaillée à l’écart en première partie par Fabien Gontero et Damien Carrère venu en remplacement de Gauthier Labeyrie laissé au repos. Alors que Cyril Dunouau et Jean Ducassou tournaient de nouveau à quasiment 30 écarts, c’est Julien Guillé qui se sera mis en avant devant Emanuella et Nadau.

Samadet était finalement la première course où tous étaient présents en pleine possession de leurs moyens et Julien Guillé confirmait sa dernière course devant les même partenaires avec réussite alors qu’Andrea et Soltera doublaient avec de la réussite sur les quatre sorties. Ajoutez à cela une très bonne sortie devant Yeltessa et vous obtenez le record de la saison…

Du moins pas pour longtemps puisqu’après une course compliquée sous une chaleur accablante à Monguilhem, ils ont battu leur propre score à Renung, établissant avec 351,875 points le record actuel de la saison. Une course réussie de bout en bout avec du travail très propre, très peu de chutes et quatre sorties devant Vaya con Dios et Andrea de toute beauté. Enfin le week-end dernier, le Geaunois Gauthier Labeyrie remportait l’escalot. À domicile au terme d’une jolie course d’équipe devant un bétail permettant de s’exprimer à l’image d’une Guateles intriguante, très bien travaillée par Jean Ducassou après des premiers passages de Julien Guillé.

Photo : Marie-Laure Moulié

La course de Gamarde elle concentrait beaucoup d’attentes au vu du lot de bétail proposé. Une course où Gauthier Labeyrie aura été quelque peu en retrait au nombre d’écarts, mais il aura tout de même affronté la redoutée Yeltessa dans un soir très compliqué ce Lundi. Fabien Gontero aura lui pu s’exprimer d’avantage avec 20 figures alors que Julien Guillé réussissait Emmanuella et surtout que Mathieu Noguès retrouvait son meilleur niveau avec des présences devant Soltera pour une série intéressante.

Encore une fois c’est Cyril Dunouau qui a finalement confirmé qu’il était bel et bien le leader de ce début de saison .

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s