La course aux montées : Les sauteurs

La fin de la temporada approche à grands pas et la fameuse période de mercato tant attendue s’apprête à ouvrir ses portes : les téléphones vont sonner, les rumeurs vont fuser et des choix seront faits, et ce jusqu’à la dernière seconde.

En cette édition 2019, certains jeunes sauteurs sortent d’une jolie saison et risquent de pousser les portes de la compétition en 2020. Regardons en détail comment s’annonce le mercato des sauteurs.

🚨ATTENTION : Ce qui va suivre ne porte en aucun cas un caractère officiel : Ce sont simplement des suppositions que j’émets, où j’essaye de me mettre à la place des Ganaderos mais je ne dispose à ce jour d’aucunes informations exactes. Mes propositions sont donc uniquement des pronostics après analyse.🚨

Bienvenue donc dans la course aux montées, spéciale sauteurs !

Les places à prendre

Il parait évident que Kévin Ribeiro sera toujours dans le circuit la saison prochaine, peu importe l’équipe. David Laplace, lui, assure son rôle de second sauteur à merveille, et constitue un équipier idéal pour une équipe, ce qui devrait lui assurer une place pour 2020.

Etienne Grenet, lui, semble s’épanouir sous les couleurs jaune et noire, mais avec la fin de saison délicate qu’il vit physiquement, on peut penser qu’enfin en 2020 il sera accompagné d’un second sauteur pour l’épauler.

Côté sang & or, Guillaume Vergonzeanne on le sait ne souhaite plus participer aux compétitions individuelles. Je ne serais alors pas surpris de le voir accepter d’endosser un rôle de second sauteur pour prendre un jeune sous son aile et essayer de l’amener au plus haut comme ce fut le cas avec Kévin Ribeiro en 2018, du moins si le projet paraît intéressant. Si c’est effectivement le cas, Mathieu Michelena devrait malheureusement retrouver l’échelon inférieur, lui qui a connu quelques accrocs cette saison. Dans le cas contraire et donc un arrêt définitif de Guillaume (après la Nuit du Toro notamment), Mathieu pourrait accrocher une place.

Côté Armagnacaise enfin, la situation est également difficile à anticiper : Louis Ansolabéhère a raté une grande partie de la saison et son coéquipier Laurent Darrouzès, lui, ne s’attendait pas à endosser le rôle de seul sauteur et n’a pu bénéficier d’une préparation adéquate. Alors qui va rester ? Les deux ? Un seul ? La seule quasi certitude est qu’au moins l’un des deux défendra la devise Rouge et Noire la saison prochaine.

Partant de ce constat, on peut alors estimer que au moins 2 ou 3 places seront à attribuer la saison prochaine.

Mes pronostics

★★★★★

  • Bastien Meunier

★★★★☆

  • Lucas Lafferère

★★★☆☆

  • Thomas Baché
  • Théo Rodriguez

★★☆☆☆

  • Alexandre Lesterlou
  • Corentin Remon
  • Dominique Larié
  • Simon Lesparre
  • Guillaume Dupouy
  • Alexandre Bay

★☆☆☆☆

  • Théo Verdié
  • Clément Laguian
  • Amilcar Rodrigues
  • Cyril Karmes

La grosse côte

Revenu depuis peu en terres landaises, cela n’a échappé à personne, Fabien Napias a regoûté aux joies de la piste pour quelques envols en civil à Montréal du Gers. De là à de nouveau franchir le pas ? La côte reste très grosse pour lui qui vient de se lancer un nouveau défi sportif du côté du ballon rond.

Les explications

Bastien Meunier fut présent en compétition à quelques reprises pour suppléer l’absence de Louis Ansolabéhère. Ses qualités lors de ces séries imposées ne sont plus à démontrer. Avec un bon entraînement hivernal, il pourrait même prétendre à une place de premier sauteur, en fonction de la devise qu’il défendra. Car pour moi, le Champion des Jeunes 2018 qui défendra son titre devrait évoluer en formelle la saison prochaine.

Lucas Lafferère risque de bénéficier de la petite filiation qui s’est créée entre lui et la Ganaderia Dal puisqu’il est le sauteur qui a le plus évolué à leurs côtés ces deux dernières saisons. Ce serait donc en quelque sorte une continuité que de le voir aligné aux côtés d’Etienne Grenet la saison prochaine. Mais attention : après les premiers transferts dans les autres équipes, quelques noms qui vont être cités ici pourraient se retrouver sur le marché et prétendre donc à cette place là.

Thomas Baché et Théo Rodriguez eux bénéficient d’un avantage : celui d’évoluer en équipe de promotion. La passerelle vers la compétiton est alors plus courte, mais cela ne veut pas pour autant dire qu’ils monteront forcément dans leur équipe première actuelle. En cas de réorientation de David Laplace, ou de changement des deux sauteurs chez Dargelos par exemple, cela pourrait alors créer une quatrième place leur permettant tous les deux de découvrir une saison complète de compétiton.

D’après moi, ces quatre noms sont les seuls qui sont clairement susceptibles de résonner à l’heure des présentations d’automne. Mais comme vous pouvez le constater, le reste des sauteurs de seconde catégorie comporte une moyenne d’âge assez faible et certains pourraient alors gagner quelques étoiles après leur saison 2020.

Mes suppositions se rapprocheront-elles de la réalité ? Rendez-vous en automne pour les présentations des équipes de compétition 2020 pour le découvrir.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s