Et la lumière fut…

Vendredi 6 Septembre, 20h30. 

Les arènes de Dax sont pleines, prêtes à vibrer au rythme des exploits de nos 11 acteurs et actrices qui ont décidé de se lancer le défi ultime : réaliser une soirée complète de Course Landaise avec des toros cornes nues. 

Pour ouvrir ce spectacle, les aigles et vautours s’envolent, la musique retentit et une désormais célèbre voix s’élève : 

« Entrez dans la légende, Entrez dans la Nuit du Toro »

Et la légende, chacun d’entre eux en a écrit sa partition. A l’aube où la course va vivre un difficile virage administratif, cette soirée nous a montré qu’en piste aucun grain de sable ne pourrait enrayer la machine. Une prestation de plus de deux heures avec des hommes et femmes au sommet de leur art nous offrant de l’émotion et des frissons.

D’abord David Laplace lançait ce spectacle avec un saut à la sortie des loges, alternant ensuite entre écarts et sauts, et se bonifiant au fil de la série.

Puis ce sont à tour de rôle Romain Clavé, Louis Navarro, Baptiste Bordes et Cyril Dunouau qui nous ont offert des sorties réussies apportant chacun son style et son caractère dans leurs séries. Romain face à une bête sournoise nous en offre un supérieur, Louis nous ressort l’écart sur le béret pour nous montrer son jeu de jambes et ses qualités techniques, Baptiste nous montre toute son expérience et confirme son statut de grand spécialiste et enfin Cyril tombe sur la bête idéale avec laquelle il parviendra à trouver parfaitement la mesure pour sortir triomphateur de cette soirée.

Nous n’oublierons pas la sortie du toro avec corde travaillé par Caroline Larbère et Amanda Monferrer, ces dames qui représentaient l’association des Fées no men et que Caroline honorera tout particulièrement avec un superbe écart sur la corne droite.

Mais la plus forte émotion sera venue des sauteurs avec de la réussite pour Kevin Ribeiro auteur des 4 sauts officiels mais également d’une rondade, de la déception sans doute pour Dominique Larié qui sur une rondade vrillée y laissera une cheville, mais surtout de l’émotion avec Étienne Grenet et Guillaume Vergonzeanne, le premier catapulté sur une tentative de périlleux à très haut risque après deux vrillés énormes, le toro venant se cabrer sur les sauts ; le second grâce à son défi fil rouge de sauter l’intégralité des toros présents ce soir là. Et ni ce toro dangereux d’Etienne, ni son accrochage sur un pieds joints sortie des loges du toro avec corde ne l’ont empêché d’aller au bout de ce défi si éprouvant tant physiquement que mentalement.

Le perilleux à haut risque d’Etienne Grenet. Photo Peyrelongue Peio : passiontaurine.com

Si nous avons eu une grosse frayeur avec l’adversaire de  Louis Navarro qui a eu des envies d’évasion blessant malheureusement le chirurgien de la soirée de manière grave, la soirée reste globalement très réussie.

En guise de final, un splendide spectacle lumineux est venu apporter une conclusion enchantée au spectacle.

Alors félicitations à tous les acteurs qui nous ont proposé une soirée de très haute volée. Si cette édition avait des airs de dernière, on peut dire que la sortie fut réussie. Espérons tout de même que cette très bonne équipe du Club Taurin Boletero nous réserve encore quelques grands évènements, car ce genre de spectacle constitue un bol d’air frais dans les longues saisons de compétition.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s