Gauthier Labeyrie : Une année en Blanc

Ses classements :

  • Escalot général : 2e (412 Pts)
  • Challenge 1ère partie : Vainqueur 
  • Challenge 2e partie : 6e
  • Coupe du Mousquetaire : 7e
  • Trophée Bernard Huguet : Non Classé
  • Vaches sans corde : 4e
  • Concours individuel : 3e (Vainqueur à Nogaro, 2e à Aire et Saint Sever, 4e à Hagetmau, éliminé à Dax et abandon à Mont de Marsan)
  • Escalot/course : 4e (9 Victoires, 9 fois 2e et 3 fois 3e)

Son parcours 2019 :

Il n’est jamais facile de porter le Boléro Blanc, d’autant plus lorsque l’on est le plus jeune du circuit de compétition. Mais une chose est sûre, Gauthier Labeyrie a su montrer à ceux qui pouvaient en douter qu’il était bel et bien Champion de France, et pas juste vainqueur d’un jour par chance ou réussite.

Dès la reprise de la saison, il est venu empocher les deux premiers escalots de la saison en tournant à plus de 30 écarts sur chacune de ces deux courses, avant de connaitre un premier mauvais coup à Barcelonne devant Andrea. Mais Gauthier ne sera pas rancunier puisque c’est évidemment devant cette même Andrea qu’il réalisera comme l’an passé de superbes séries tout au long de la saison ne faisant qu’un avec sa partenaire.

Photo Alexia Fasolo

Puis Campagne accueillait la première sortie de Yeltessa  et c’est en ce jour que  le jeune Champion a pour la première fois eu à tenir son rang en attaquant la Pedraza à la sortie des loges.

Malheureusement, le 27 Avril, sa première rencontre avec un novillo sans corde se soldera par une rude chute et une oreille bien abimée qui le diminueront le mois suivant.

Il sera alors de retour, presque à domicile,  à Samadet pour une nouvelle fois débuter la redoutée Yeltessa, avant d’être le principal artisan du record à Renung montant à l’escalot ce jour là.

Le mois de juillet sera ensuite l’occasion d’économiser quelque peu Gauthier, tout de même présent face à Andrea mais qui profitera de l’appui de l’autre leader de la formation Cyril Dunouau et ses superbes sorties devant Soltera pour rester un peu en retrait avant de rattaquer de plus belle au mois d’août avec une fin de course au courage à Mugron et une nouvelle victoire à l’escalot dans les mythiques arènes Pomareziennes. En fin de saison, le Champion de France retrouvera alors des standards de 30 écarts par course réalisant même une pointe à 41 figures en fin de saison à Pimbo.

Pendant ce temps côté concours le « gamin » montre qu’il n’en est plus un puisqu’il faudra un grand Loïc Lapoudge, de 14 ans son aîné, pour l’empêcher d’inscrire son nom au palmarès d’Aire et Saint Sever. 

Mais après ces deux secondes places, cette fois-ci ni Loïc, ni Alexandre Duthen ne pourront l’empêcher d’aller accrocher son premier concours de sa carrière à Nogaro. Les trois derniers concours seront plus délicats avec un abandon à Mont de Marsan, un manque de réussite à Hagetmau et un jour sans à Dax. 

6 expériences,  toutes très différentes qui compteront certainement au moment de venir défendre son titre dans deux jours.

Photo Alexia Fasolo

Gauthier Labeyrie Champion 2019 ?

Ceux qui l’ont suivi cette saison savent que le garçon sera fin prêt à défendre son titre. Ce boléro blanc sur les épaules l’a définitivement fait changer de statut et son comportement en piste le confirme. Drivé par Christophe Dussau, motivé par Jean-François Deyris et bien évidemment conseillé par Michel Agruna, Gauthier arrivera très bien entouré ce Dimanche.

Photo Alexia Fasolo

Sûr de ses forces comme aux concours de début de saison mais aussi conscient de la difficulté comme à Mont de Marsan où Dax, Gauthier Labeyrie fera bien évidemment partie des têtes d’affiche de cette 64ème édition. Un statut qu’il devra confirmer par sa technique et sa vivacité hors normes qui vont certainement lui faire gagner des points à l’extérieur. En revanche, sa capacité à attaquer à l’intérieur reste plutôt méconnue, puisque son seul fait d’arme reste cette tentative échouée sur Soltera à Dax pour son premier concours l’an passé. On peut donc penser que Gauthier sera capable de le retenter s’il le faut, mais on peut aussi penser que sa technique à l’extérieur lui suffira pour se détacher comme l’an passé.

Devra t-il tenter ? Lui suffira t-il d’assurer ? Conservera t-il son titre de Champion de France ? 

Réponse à ces questions dans 2 jours dès 14h30 à Mont de Marsan.

Photo Alexia Fasolo

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s